Marchés et réglementation

Grande distribution

Rayon apéritif : moins de folie, plus de convivialité

Florence Taillefer / Jean-François AUBRY | 20 septembre 2018 |

Photo : Le Monde du Surgelé
Concurrencé par les autres rayons et par le fait maison, le segment des apéritifs surgelés manque de peps en GMS. Pour le redynamiser, les marques font la part belle aux recettes et aux formes conviviales, mais globalement moins festives.

 

 

 

 

Pourtant toujours très tendance, l’apéritif se détournerait-il du surgelé en GMS pour des produits proposés dans d’autres rayons, voire des préparations « maison » ? C’est ce que laisse à penser l’évolution des ventes sur les 12 derniers mois : - 2,6 % en volumes… et le début d’année a été particulièrement « mou » avec un recul des ventes de 5,3 % entre janvier et juin quand le total surgelé salé ne baisse « que » de 2,7 %. Autrement dit, l’esprit n’est pas vraiment à la fête pour les fabricants qui voient s’évaporer une partie des volumes. Seule source de satisfaction : la valorisation se poursuit année après année. En effet, le chiffre d’affaires du rayon a, lui, progressé de 2,8 % sur l’année écoulée. Et rien que sur la fin de l’année 2017 pour les fêtes, il a augmenté de 3,3 %.


Les piliers historiques s’effritent

Coté segment, les feuilletés restent largement en tête avec 42 % du CA et continuent de progresser. Certes moins vite que la moyenne du rayon puisque ce sont généralement des recettes au positionnement tarifaire plus accessible : + 1,8 %. Mini burgers, pains surprises et canapés ont le vent en poupe tandis que, globalement, les autres piliers historiques du linéaire (hors feuilletés) fléchissent. En particulier les « assortiments », ces fameux coffrets autrefois stars des fêtes de fin d’année dont les ventes ont reculé de 20 % sur les 12 derniers mois. « Les habitudes de réception des consommateurs évoluent et les gros coffrets sont sans doute moins adaptés à leurs besoins que par le passé », admet ce fabricant. Avant, en effet, on célébrait Noël une seule fois en réunissant toute la famille pour réveillonner. Désormais, les fêtes sont « fragmentées », éclatement géographique et situation familiale obligent. Les fabricants doivent donc s’adapter à cette nouvelle donne et proposer des formats pour de plus petits comités.

 

Blini en connaît un rayon

Fort du succès rencontré l’an passé avec l’assortiment « Sapins en hiver », Blini enfonce le clou avec un deuxième coffret de 40 feuilletés déclinés autour de 4 recettes. Originalité ? les feuilletés sont en forme d’étoiles et de lunes. « Nous sommes persuadés qu’il y a encore beaucoup de pistes à explorer sur les feuilletés et les formes sont un axe de développement et de différenciation que nous souhaitons privilégier », souligne Laure Fauchon, directrice marketing Retail France chez Ajinomoto Foods Europe. Un souhait qui se confirme avec le lancement de tartes soleil : un produit « star » des magazines qui véhiculent des valeurs de convivialité et de partage. Tout juste ce qu’il faut pour séduire les consommateurs et notamment les plus jeunes générations. Deux recettes sont proposées dans un diamètre de 23 cm et découpées en 16 rayons : saumon/citron et légumes grillés. « Nous avons mis au point un système de découpe particulier pour ce produit qui offre un beau rendu visuel tout en étant compatible avec nos contraintes industrielles », développe-t-on chez Ajinomoto Foods Europe.


Supports : la simplicité fait recette

La convivialité et le partage sont également au menu d’Entremont qui étoffe sa gamme apéritive avec Baguet’Party. Un concept très simple et donc compréhensible : du pain baguette et une garniture à base de fromage, la signature de la marque. Le tout déjà prédécoupé en 15 petites tranches prêtes à déguster après passage au four. Deux recettes sont disponibles : cantal/bacon fumé et emmental/tomate basilic. Décliner des produits du quotidien en version apéritive semble parler aux consommateurs. C’est le cas notamment pour les mini burgers. L’an passé, le segment a progressé de 36 % en valeur et s’adjuge 5 % du CA total. Un vent porteur dont la Compagnie Artique entend bien profiter avec ses burgers en format mini en version « BZH » mettant la Bretagne à l’honneur avec un pain au blé noir ou en version « veggie » avec un steak végétal.

Même les marques traditionnelles de l’apéro festif reviennent à plus de simplicité. À l’image de Française de gastronomie qui remet les canapés et les blinis à l’honneur cette année, deux supports « éprouvés ». Le fabricant joue sur le contraste des textures pour les garnitures mais, là encore, autour de saveurs connues et qui ne sortent pas vraiment des sentiers battus. Sans doute parce que, d’une façon générale, les consommateurs eux-mêmes privilégient les chemins bien balisés et hésitent à partir à l’aventure quand il s’agit de faire plaisir à leurs invités.

 

 





PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...
  • 1 juillet 2015
    Nouvelle thématique axée les fruits. A commencer par un article sur le marché GMS où les fruits surgelés transformés figurent parmi les parents pauvres. Cette fois en univers Food Service, focus sur les brochettes et les carpaccios qur le créneau des produits service. Panorama ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques