Industrie

Stratégie

Ajinomoto met les bouchées doubles!

Florence Taillefer | 17 octobre 2017 |

Déjà connu en circuit Foodservice depuis quinze ans, le groupe a décliné sur le marché consommateur certains de ses produits phares, dont les fameux Gyozas.
Ajinomoto a bien l’intention de mettre les Français aux gyozas ! Débarqué dans l’Hexagone depuis une quinzaine d’années en Foodservice et depuis avril 2016 en GMS, le groupe japonais passe à la vitesse supérieure.







Rien n’est encore officiel mais le rachat de Labeyrie Traiteur Surgelés par Ajinomoto n’est désormais qu’une question de jour, de quelques semaines au pire. Si ce nom est encore peu connu de ce côté-ci du globe, il abrite pourtant un énorme groupe fondé en 1909 qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1 091 milliards de Yen en 2016 (soit 8,2 milliards d'euros). Présent dans 130 pays et faisant tourner 118 sites de production, Ajinomoto couvre plusieurs activités : condiments, produits pharmaceutiques, acides aminés et, bien entendu, plats cuisinés surgelés.

 

La France, une évidence

 

Leader des plats préparés surgelés au Japon et marque asiatique la plus achetée au monde, Ajinomoto veut désormais se renforcer en Europe où le groupe ne réalise pour l’heure de 11 % de son chiffre d’affaires global. Et c’est par l’Hexagone que ce dernier a décidé de démarrer.

Depuis un peu plus d’un an, Ajinomoto a en effet fait son apparition dans les rayons surgelés des grandes surfaces. D’abord Carrefour, qui a très tôt référencé les produits, et, depuis, bien d’autres qui lui ont emboîté le pas. La gamme compte 8 spécialités japonaises (brochettes yakitori, nouilles sautées, etc.) mais les gyozas restent le produit phare de la marque.

« Le choix de démarrer en France s’est imposé de façon naturelle, explique Elisabet Boldu, directrice marketing Europe. C’est le pays européen qui compte le plus de restaurants japonais et les Français entretiennent une relation forte avec le Japon ». C’est également un pays qu’Ajinomoto connaît bien puisqu’il est présent en Foodservice depuis une quinzaine d’années déjà. Et des 16 pays européens où le groupe livre ses produits aux professionnels de la restauration, la France demeure le plus important en termes de chiffre d’affaires. D’ailleurs, il y a encore un énorme potentiel de développement en RHF pour le groupe japonais. « On s’aperçoit que les restaurants japonais ne sont pas les seuls à demander des produits tels que ceux que nous proposons », souligne la directrice marketing Europe, en évoquant la tendance du finger food et des repas plus déstructurés.

 

Une marque en phase de conquête

 

Côté production, Ajinomoto ne dispose pas d’usine en France. Un frein qui sera levé avec le rachat de Labeyrie Traiteur Surgelés. D’autant que le site de Le Neubourg (27) est déjà adapté pour la fabrication de petites pièces. Pour l’heure, certaines références arrivent de Thaïlande, d’autres de Chine et les gyozas (porte-drapeau de la marque) sont fabriqués en Pologne où le Japonais a conclu une joint-venture avec le leader du pierogi, le ravioli local.

 

Reste qu’en GMS pour l’instant, la jeune marque manque Ajinomoto-pack-yakitoriencore de notoriété. Une lacune qu’elle va s’attacher à combler. Déjà, depuis le 11 octobre dernier et jusqu’au 10 novembre, un pop-up store fait découvrir les produits aux Parisiens. En parallèle, l’hyper Carrefour de Saint Quentin en Yvelines accueille durant la première quinzaine de novembre un shop in shop où des chefs prépareront des produits sous les yeux des chalands. Et, pour clôturer l’année, Ajinomoto sera partenaire d’une émission culinaire avec l’artisan boulanger Gontran Cherrier, très proche de la culture nippone. Alors certes Ajinomoto n’en est encore qu’à ses débuts en France mais le groupe a bien l’intention d’avancer vite, très vite. Et l’acquisition de Labeyrie Traiteur Surgelés sera une pierre supplémentaire à l’édifice. 

 

 

 



PARTAGER

imprimer partager par mail

Plus de Photos

La marque Ajinomoto qui signifie « l’essence du goût » en japonais propose 8 références en GMS.

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Salon des produits de la mer de Bruxelles

    Le Seafood Global Expo sur fond d’envolée des prix

    Le rendez-vous européen de la pêche et de l’aquaculture ouvrira ses portes du 25 au 27 avril à Bruxelles, sur un marché des produits de la mer de plus en plus tendu, avec beaucoup d’incertitudes autour des relations commerciales.

    24 avril 2017

  • E-commerce

    Le cap des 4000 drives sera franchi en 2017

    Selon les pointages exclusifs de l’étude Drive Insights, le parc de drives s’élevait au 1er janvier à 3954 unités. Soit encore 327 drives additionnels sur un an. Et le circuit a encore de beaux jours devant lui.

    20 avril 2017

  • PME à suivre

    Les nouvelles ambitions d’Aqualis Seafood

    Sous l’impulsion de son nouveau dirigeant, la PME a opéré une refonte complète de son offre en produits de la mer comme en tapas surgelés.

    11 avril 2017

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Sélections thématiques

Portfolio

Trombinoscope lauréats Saveurs de l'Année 2016

La rédaction | 18 décembre 2015



Saveurs de l'Année 2016 : tous les produits en image

La rédaction | 18 décembre 2015