Distribution

Circuits spécialisés

Picard appuie sur la franchise

Jean-François AUBRY | 15 mars 2018 |

Photo : Le Monde du Surgelé
En parallèle de ses magasins intégrés, le spécialiste du surgelé poursuit depuis 2015 son développement en franchise sur l’Hexagone. Cibles privilégiées de ces points de vente franchisés, les petites villes.






Picard totalise aujourd’hui en France près d’un millier de magasins, sur le territoire national. Si la quasi-totalité d’entre eux sont des points de ventes en succursales, intégrés totalement dans le réseau de Picard, près d'une vingtaine* sont en revanche des magasins franchisés. En fait, l’enseigne a démarré une activité de franchise en 2015 (sous la présidence de Philippe Pauze), d’abord assez lentement, puis de manière plus intensive depuis 2017, marquant au passage son adhésion à la Fédération Française de la Franchise. Et pour cause, Picard bénéficie d’un gros capital de sympathie chez les Français et se retrouve toujours bien placée dans les palmarès d’enseignes et de marques. « Notre stratégie est d’aller au plus près des clients, en choisissant des exploitants locaux qui portent l’ADN Picard. L’idée poursuivie par l’enseigne est de s’appuyer sur la franchise pour conquérir des villes plus modestes » explique Philippe Dailliez, président de l’enseigne. Concrètement, la franchise cible plutôt des petites villes d’environ 10 000 habitants avec des points de vente d’une surface moyenne de 250 m2, gérés par un effectif minimum de 2 personnes.

 

Six semaines de formation

Pour ce faire, l’enseigne a mis en place une équipe dédiée pour accompagner chaque franchisé pendant 6 semaines de formation. Un pack d’intégration en quelque sorte, qui alterne modules théoriques et pratiques, avec entre autres bien sûr une formation complète sur les bonnes pratiques en matière de respect de la chaîne du froid et une autre pour maîtriser les outils du merchandising de Picard. Enfin, l’enseigne ne coupe pas pour autant le cordon après l’ouverture puisqu’un animateur Franchise visite mensuellement l’ensemble des magasins.

Quant aux modalités d’accès à la franchise, elles ne sont pas à la portée du premier venu et visent à décourager les moins motivés. Il faut déjà prévoir un droit d’entrée de 25 000 € et un apport personnel de 100 000 €. De son côté, l’aménagement global du magasin est estimé à 250 000 € en moyenne.   

Quant à la redevance allouée à Picard, elle s’élève à 1 % la première année, puis 1,5 % la deuxième pour ensuite plafonner à 2 % à partir de la troisième année (compter également 0,5 % de redevance communication). Soit un taux de redevance parmi les plus bas sur le marché de la franchise. « Le taux de marge est relativement faible dans le commerce alimentaire, ce qui explique en partie pourquoi le franchiseur n’applique pas à son franchisé un pourcentage de redevance trop élevé », souligne Samuel Burner, rédacteur en chef de l’Observatoire de la Franchise, tout en précisant que « la plupart des points de ventes franchisés Picard semblent bien fonctionner, soit la preuve que le modèle économique est bon ! ».

 

 

(*) : liste de magasins franchisés (existants et ouvertures en 2018) : Belley (01), Sisteron (04), Briançon (05), Castelnaudary (11), Lézignan-Corbières (11), Limoux (11), Villefranche de Rouergue (12), Guéret (23), Sarlat la Caneda (24), Louviers (27), Pont Audemer (27), Val de Reuil (27), Mende (48), Avranches (50), Langres (52), Château Gontier (53), Muzillac (56), Aire sur la Lys (62), Oloron Sainte marie (64), Lourdes (65), Castelsarrasin (82), Montaigu (85), Fontenay le Comte (85)…

Yvan Audiau, responsable Franchise chez Picard

« Notre objectif est d’ouvrir entre 10 et 15 nouveaux magasins en franchise par an »

 

LMDS : Quels profils de villes d’emplacements sont privilégiés pour les magasins franchisés Picard ?

Yvan Audiau : Aujourd’hui notre développement se fait en succursale et en franchise. Le développement en franchise vise des villes où aujourd’hui Picard n’est pas présent. Ce sont des villes plus petites avec des formats de magasins adaptés à ces localités. Comme peuvent le faire aujourd’hui des enseignes comme Darty par exemple. Nous sélectionnions dans ce cas des commerçants locaux, des entrepreneurs qui vont exploiter leur point de vente et qui connaissent bien leur environnement. C’est une des clefs de la réussite.

 

LMDS : Quel est l’objectif visé à terme avec l’ouverture de ces franchisés. Combien d’établissements supplémentaires pourraient être concernés ?

Y.A. : Nous entendons ouvrir le maximum de magasins sous ce format. Il reste de nombreuses villes de taille moyenne ou Picard n’est pas présent. L’objectif que nous nous sommes fixé est d’ouvrir environ 10 à 15 nouveaux magasins par an en franchise.

 

LMDS : Les magasins franchisés doivent-ils respecter un cahier des charges particulier, qu’il s’agisse de la taille du point de vente ou du nombre de références mises en avant ?

Y.A. : Ces magasins sont adaptés à la taille des cibles. Sur 44 congélateurs, ils proposent environ 850 références, c’est-à-dire presque 80 % de la gamme totale. La politique commerciale, de promotion et de mise en avant est strictement la même quel que soit le format du magasin. Le cahier des charges est donc identique pour l’ensemble des magasins Picard avec le même objectif en finalité : la satisfaction du client

 

LMDS : Est-ce Picard prévoit un accompagnement particulier pour former les futurs franchisés, notamment vis-à-vis de la chaîne du froid ?

Y.A. : Bien évidemment la formation, la transmission du savoir-faire est la clé de voûte du succès. Nous proposons à nos futurs franchisés un pack de transmission du Savoir-Faire : 4 semaines dans un magasin école, 1 semaine chez un franchisé, 2 jours de formation au siège autour de l’hygiène, la sécurité et la chaîne du froid. Et enfin nous l’accompagnons dans la préparation de l’ouverture de son magasin puis dans les deux semaines qui suivent cette ouverture. Comme vous le comprenez, les moyens investis dans la formation sont importants. Mais cet effort est indispensable, parce qu’en bout de chaîne, il y a le client Picard. Et c’est justement lui qui nous fait avancer.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Glaces sans lactose

    Unilever se frotte aux glaces 100 % végétal

    Le glacier industriel teste chez Carrefour une gamme de glaces à base de soja, sans gluten et sans produits laitiers, fédérée sous la bannière Swedish glaces.

    28 septembre 2017

  • Une recette 100 % surgelé ou presque par Rousseaulesellier

    Crevette obsiblue en ceviche, avocat et fèves

    Quand l’acheteur, Charlie Lesellier provoque le chef, Alban Rousseau. Le nouveau défi : réaliser une recette à partir d’une sélection imposée de produits surgelés. Coût matière de l'assiette : 1,61 €.

    22 septembre 2017

  • Produits de boulangerie

    Délifrance célèbre le sacre du bien-être

    Le boulanger industriel déploie coup sur coup plusieurs gammes sur le créneau du Vegan, du sans gluten, du bio et de la nutrition. Focus sur ses croissants végétaliens et sa gamme sans gluten.

    19 septembre 2017

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques