Marchés et réglementation

Produits festifs : en attendant que la magie revienne

Florence Taillefer | 15 septembre 2020 |

Avec des ventes très impactées la saison dernière sur fond de loi Egalim, les fabricants jouent la prudence. À savoir moins innover et assurer les ventes des piliers de leurs gammes.


Mais où est donc passée la magie de Noël ? Après la crise des gilets jaunes et la loi Egalim et, pour ce cru 2020 le contexte de la crise du Covid qui vient s’ajouter à la liste, les fabricants préfèrent rester prudents et miser sur des valeurs sûres : moins innover et assurer les ventes des piliers de leurs gammes. Il faut dire que l’année dernière a été déjà très compliquée, même si Le mauvais cru 2019 des produits festifs était quelque part écrit d’avance. Avec la mise en place de la loi Egalim, de la limitation des promos et des mises en avant, les ventes de foie gras, saumon et champagne ont dévissé. Et les produits festifs surgelés ont eux aussi payé un lourd tribut à ce nouveau cadre réglementaire, d’autant que les ventes sous promo de certains produits comme les apéritifs ou les bûches glacées sont supérieures à la moyenne. « Sur le total des produits apéritifs, les ventes sous promo ont représenté 49 % des volumes écoulés sur la fin d’année 2019 contre 55 % un an plus tôt », regrette Anne-Charlotte Butel, responsable marketing retail chez Ajinomoto. Et les gains sur le fond de rayon n’ont pas suffi à compenser ces pertes. Le constat est le même pour les pâtisseries surgelées dont les volumes sont en recul de 18 % sur la période festive 2019. Dans ce contexte plutôt peu enthousiasmant, les bûches sont l’une des rares catégories à avoir tiré leur épingle du jeu. Les volumes ont progressé de 5 % et le chiffre d’affaires de 7 % à 41,4 M€. « L’an passé, le 25 décembre tombait un mercredi, ce qui a été propice à la multiplication des repas festifs les jours précédents Noël et qui a porté les segments de bûches et bûchettes », analyse Olivier Hemery, chef de groupe chez Froneri.

Prudence de rigueur

En 2020, Noël et le Nouvel An tombent des vendredis. À ce calendrier moins favorable que l’an passé s’ajoutent toutes les incertitudes liées à la crise du coronavirus… À commencer par l’envie des Français à faire la fête et à se réunir. La situation est à ce point incertaine que la plus grande prudence est de rigueur du côté des industriels. La plupart d’entre eux ont « gelé » leurs innovations pour cette année, préférant capitaliser sur leurs « best-sellers » et limiter les risques. C’est le cas, par exemple, d’Ajinomoto dont les gammes Labeyrie et Blini ne bougent pas cette année. Même stratégie chez Compagnie Arctique, Fauchon ou bien encore, côté sucré, chez Erhard.

Apéro-partage

Sur le segment des produits apéritifs, rares sont désormais les références uniquement festives. À l’exception de Française de Gastronomie qui proposent de nouveaux assortiments de miniatures à connotation festive, Tipiak mise sur une version revisitée du pain hérisson avec un produit garni de fromage cuisiné découpé en 25 petites parts. Un produit convivial à partager qui répond à la tendance des apéros dînatoires et pas seulement pendant les fêtes. Idem chez Entremont dont la gamme de baguette party s’enrichira cet automne d’une troisième recette « montagnarde » à base de raclette, oignons et lardons. Loin, bien loin des toasts de foie gras et d’œufs de lompe mais bien davantage dans l’optique d’inscrire ce produit en fond de rayon.

Les nouveautés sur le salé

TIPIAK-Pain3FromagesFondantsTipiakHD.jpg

Tipiak se coupe en 4. Version revisitée du pain hérisson, ce produit garni de 3 fromages cuisinés au vin blanc offre 25 petits cubes prédécoupés.

FRANCAISE_DE_GASTRONOMIE-ApEritifSElection3recettestartelettescourgettegraineschiablinissaumonanethfeuilletEsfromagefinesher.jpg

Française de Gastronomie marie terre et mer avec ces spécialités apéritives dont ce coffret Sélection de 12 minis à réchauffer variant formes et couleurs.

VITACUIRE-LINSTANTFESTIFX40BISTROEMILE-b.jpg

Lancée en exclusivité chez Intermarché dans un premier temps, la marque Bistrot Emile (Vitacuire) bénéficiera cette année d’une diffusion élargie.

Abonnés : consulter la version enrichie avec le détail des ventes par familles de produits sur le segment de l'apéritif salé en GMS



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 21 novembre 2019
    Dossier consacré au thème de l’Asie. Parmi les sujets abordés,  une récente étude de Harris Interactive fait le point sur le rapport qu’entretiennent les Français avec l’univers culinaire de l’Asie. Un article aussi sur Le Nouvel An Chinois qui reste un ...
  • 15 février 2019
    Retrouvez dans ce dossier une sélection des articles, vidéos et focus produits en lien avec la dernière édition du salon dédié au marché de la restauration et des métiers de bouche.
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques