Industrie

Saint Jean trace la route

Jean-François AUBRY | 27 juin 2019 |

Le fabricant, qui annonce un nouveau programme d’investissements ambitieux sur les trois ans à venir, enrichit en 2019 son offre pour la restauration.


Saint Jean a conclu l’année 2018 avec un tonnage de production avoisinant les 17 000 tonnes pour un chiffre d’affaires de 74 millions d’euros, en progression de 5 %. Le fabricant a renforcé sa légitimité non seulement sur ses deux spécialités régionales que sont la raviole du Dauphiné et la quenelle, mais aussi sur les pâtes fraîches et surgelées et les produits traiteur. « Un bilan très positif dans un contexte pourtant caractérisé par la hausse sensible du prix des œufs », rappelle Guillaume Blanloeil son directeur général. Mais un résultat qui découle aussi d’une forte politique d’investissements : 73 millions d’euros sur 10 ans, avec encore dernièrement la création à Romans d’une ligne de production de ravioles surgelées entièrement automatisée. Mais Saint Jean accélère encore le tempo en injectant 48 millions pour tripler d’ici 2022 la surface de son site de Romans. L’usine accueillera déjà six nouvelles lignes dédiées à la production des pâtes fraîches et surgelés (avec la possibilité d’en adjoindre quatre autres à terme). Les lignes existantes seront pour leur part dédiées à la raviole. Le projet concerne aussi la création d’une base logistique de 5 900 m², regroupant les expéditions des 4 sites du fabricant (soit 3 500 places palettes à la louche), « pour ainsi mutualiser tous les flux de nos commandes », explique le directeur général, annonçant enfin la création d’un hall de dégustation et un pôle R & D, « pour tester plus facilement de nouvelles recettes sans gêner notre production ». Avec en perspective, la volonté d’atteindre les 150 millions de CA d’ici 2030.

La restauration en priorité sur 2019

Autre gros chantier en cours, le développement de l’activité pour la restauration, marché qui pèse environ un quart du chiffre d’affaires (contre 70 % pour les circuits du Retail), avec en toile de fond la forte poussée de la restauration livrée. Pour ce faire, Saint Jean s’appuie sur le chef Christophe Aribert (deux étoiles au guide Michelin) pour développer de nouvelles recettes et lance à la rentrée plusieurs références de pâtes farcies élaborées avec des œufs issus d’élevages plein air. Parmi elles, deux recettes de ravioli en surgelé conventionnel (bœuf cuisiné au poivre de Timut ; petits pois et menthe douce) ainsi qu’une recette en surgelé bio de ravioli aux épinards cuisinés à l’ail.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Pêche durable et aquaculture responsable
    3 mars 2021
    Un dossier pour faire le point sur les écolabels MSC et ASC, de plus en plus présents dans le rayon Grand Froid. Focus sur plusieurs marques engagées avec les deux ONG de pêche et d'aquaculture responsable.
  • Innovations surgelés et glaces
    29 janvier 2021
    LMDS délivre un point synthétique du marché par grandes catégories de produits, impactées plus ou moins par la crise du Covid. Chiffres clés avec le concours de Kantar et d'Iri, nouveaux produits sélectionnés par la rédaction... On poursuit cette semaine avec la cuisine du monde.
  • 21 novembre 2019
    Dossier consacré au thème de l’Asie. Parmi les sujets abordés,  une récente étude de Harris Interactive fait le point sur le rapport qu’entretiennent les Français avec l’univers culinaire de l’Asie. Un article aussi sur Le Nouvel An Chinois qui reste un ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques