Distribution

Ecomiam passe à la vitesse supérieure

Florence TAILLEFER | 8 septembre 2020 |

Cultivant un positionnement unique, Ecomiam se veut plus légitime que jamais avec son offre 100 % française et la transparence de ses prix. L'enseigne entame une démarche d'introduction en bourse, sur le marché Euronext.


Promouvoir un système de distribution équitable basé sur la juste rémunération des filières de production et la transparence sur la composition des prix de vente aux consommateurs : telle est la raison d’être d’Ecomiam, le numéro 3 des enseignes spécialisées du surgelé derrière Picard et Thiriet. Au début de l’aventure en 2009, Ecomiam propose dans un camion itinérant des découpes surgelées de volaille et de porc français à des prix bas et fixes tout au long de l’année en toute transparence sur répartition de la marge aux différents maillons de la chaîne de distribution. Audacieux… mais terriblement avant-gardiste ! 10 plus tard, « les Irréductibles du surgelé » comptent 27 magasins et continuent de conquérir le territoire. Et l’aventure n’est pas finie, bien au contraire. Daniel Sauvaget, le fondateur de l’enseigne qui détient 5 magasins en propre, table sur une vingtaine d’ouvertures au minimum par an via le système d’affiliation qu’il a développé il y a quelques années après une levée de fonds. « Contrairement à la franchise, ce système est moins risqué pour l’affilié car c’est l’enseigne qui porte le stock et peut aussi s’assurer que l’offre et les PVC seront respectés », explique le patron.

Bientôt en bourse

Par ailleurs, le dirigeant impulse une démarche  d’introduction de son groupe en Bourse. L’approbation  de son « Document d’enregistrement » par l’Autorité des marchés financiers sous le numéro I. 20-022, en date du 7 septembre 2020,  constitue la première étape du projet d’introduction d’Ecomiam sur le marché Euronext Growth à Paris. « Cette perspective ouvre une nouvelle étape dans l’histoire d’Ecomiam. En 10 ans, notre concept novateur a séduit les consommateurs des régions Bretagne et Pays de la Loire. Cette nouvelle étape clé permettra au Groupe d’accompagner les futurs créateurs de point de vente du réseau sur l’ensemble des régions de France métropolitaine et de préserver notre indépendance et nos valeurs », souligne Daniel Sauvaget.

Les produits carnés sous toutes leurs formes

De moins de 200 références au départ, l’assortiment s’est considérablement élargi pour atteindre 350 références. À la volaille et au porc se sont ajoutés du bœuf, de la charcuterie (les produits carnés représentent une bonne moitié de l’offre) mais aussi des légumes, des aides culinaires et des desserts. Contrairement aux enseignes concurrentes, les produits élaborés sont minoritaires mais Ecomiam propose malgré tout quelques pizzas, pâtes et croques pour couvrir ces besoins quotidiens. Ici, tout est 100 % français. « Si ce n’est pas origine France, ça ne peut pas rentrer », insiste Daniel Sauvaget, fervent défenseur des filières de production hexagonales. Les labels et le bio sont aussi présents, même si ce n’est pas une priorité. Et de rajouter : « Nous ne voulons pas opposer les agricultures mais plutôt offrir aux consommateurs ce que l’agriculture française fait de mieux ».

ECOMIAM_6109.JPG

Daniel Sauvaget, le fondateur d’Ecomiam, a implanté le siège juste derrière le magasin de Quimper. Et n’hésite pas à aller lui-même en rayon pour échanger avec les clients.

La chasse au marketing superflu

Autre singularité dans le positionnement d’Ecomiam : pas de promo mais des prix bas et fixes tout au long de l’année. « Nous préférons pratiquer des prix bas plutôt que dépenser de l’argent pour dire qu’on est moins chers » est-il clairement écrit dans le catalogue, seul support à disposition des clients. Les infos produits, elles, sont clairement indiquées sur les étiquettes en rayon ou bien via une appli développée par l’enseigne. « Tous les produits sont connectés à cette appli. En scannant le code à barres, le client peut avoir toutes les informations sur l’origine ou le prix des produits mais aussi des idées de recettes. Nous en avons pour l’heure environ 80 et nous continuons à enrichir cette base et inciter les consommateurs à cuisiner à partir de produits bruts », développe Daniel Sauvaget. Une fois encore, il s’agit de servir la valeur d’usage du produit et non de faire du marketing.

Côté implantation, Ecomiam est positionné quasiment toujours dans des zones commerciales, toujours en sortie de zone. Tous les magasins sont désormais des points Mondial Relay, histoire de créer du flux et de recruter de nouveaux clients. Mais l’enseigne a aussi développé le Click&Collect en 2h et la livraison à domicile partout en France en 48h avec Chronofresh. « C’est certes une part infime de nos ventes mais nous devons proposer ce service », admet le patron. Pas question pour autant d’offrir la livraison en répercutant ce coût sur les prix des produits. Depuis le 15 août, le site internet d’Ecomiam permettra aux e-shoppers de connaître le prix de la livraison à mesure du remplissage de leur panier. Transparence toujours !

LE CONCEPT ECOMIAM EN IMAGES...

ECOMIAM_6124.JPG

Un design chaleureux

Ici, le bois est omniprésent. Alors que les faux-plafonds, le parquet et les spots directionnels viennent réchauffer l’ambiance, le parcours d’achat se transforme aisément en une balade agréable.

ECOMIAM_6119.JPG

La Transparence

La transparence des prix est depuis toujours le credo de l’enseigne. Prix d’achat, marge et taxes : chaque étiquette décompose le prix de vente du produit concerné.

ECOMIAM_6126bd.jpg

Le produit, rien que le produit

Inutile de chercher des emballages « sexy » ! Chez Ecomiam, les produits se présentent dans leur plus simple appareil et dans un sachet transparent. La mascotte Ecomiam (une fleurette de brocoli) ne s’appelle pas Toonu pour rien !

ECOMIAM_6129bd.jpg

Des paniers pour les « pressés »

A l’instar de Grand Frais et d’autres enseignes, Ecomiam propose depuis peu des « paniers ». Une sélection de produits réunis dans un sac et implantés près des caisses… avec même des idées de menus.

ECOMIAM_6116.JPG

Une zone « saisonnière »

Face à la porte d’entrée, brochettes et autres grillades s’offrent au premier regard des clients. Difficile de passer à côté de cette offre renouvelée au fil des saisons.

Ecomiam en Chiffres  

Création : 2009

Parc : 27 magasins

Surface moyenne : 300 m2

CA moyen par magasin : 900 K€ en année pleine



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 21 novembre 2019
    Dossier consacré au thème de l’Asie. Parmi les sujets abordés,  une récente étude de Harris Interactive fait le point sur le rapport qu’entretiennent les Français avec l’univers culinaire de l’Asie. Un article aussi sur Le Nouvel An Chinois qui reste un ...
  • 15 février 2019
    Retrouvez dans ce dossier une sélection des articles, vidéos et focus produits en lien avec la dernière édition du salon dédié au marché de la restauration et des métiers de bouche.
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques