Archive

Étiquetage nutritionnel

Étiquetage nutritionnel : NutriScore plus efficient que les autres systèmes

Jean-François AUBRY | 3 avril 2017 |

Photo : Le Monde du Surgelé Une étude réalisée sous la direction du professeur Bernard Ruffieux, de l’Université de Grenoble, a mesuré les impacts des différents systèmes d’étiquetage nutritionnel sur les achats des consommateurs.

 

 

 

Professeur à Grenoble INP, Bernard Ruffieux a concentré le gros de ses recherches sur l'observation expérimentale des comportements d'achats de produits alimentaires par les ménages . Dans le cadre de ses recherches, il s’est notamment penché sur les méthodes d'évaluation des politiques publiques visant à modifier ces comportements sur le plan nutritionnel. En fin d’année 2016, une étude réalisée sous sa direction, a mesuré les impacts des différents systèmes d’étiquetage nutritionnels sur les achats des consommateurs. À savoir NutriScore, NutriMark, NutriCouleurs, SENS et enfin Nutrirepère.

L’étude a été réalisée en conditions réelles d’achat, sur la plateforme expérimentale de Grenoble INP–Génie industriel, du 21 novembre au 12 décembre 2016, et selon les méthodes dites de « l’économie expérimentale ».

Concrètement, dans un mini-magasin expérimental, les 809 participants avaient un choix de 290 aliments, disponibles en grandes surfaces et vendus à leurs prix courants. Chaque participant disposait d’un catalogue-produits où il faisait ses choix avec un lecteur de code-barres. « L’assortiment de produits testés avec les cinq systèmes d'étiquetage nutritionnel incluait un certain nombre de produits surgelés, notamment des pizzas, des légumes, des plats cuisinés et des frites », précise Bernard Ruffieux. La gestion du panier d’achat se faisait par écran à l’aide d’un clavier et d’un terminal.

Les 809 participants ont été aléatoirement répartis en sept groupes : un par système d’étiquetage et deux traitements de contrôle. Chaque participant constituait successivement deux paniers pour 48 heures de consommation du ménage : un premier panier sans étiquetage nutritionnel face avant (où le contexte était strictement identique dans tous les traitements), un second panier à partir d'un nouveau catalogue-produits incluant cette fois l’un des systèmes d’étiquetage. À l’issue de l’expérience, un questionnaire déclaratif a été rempli par chaque sujet.

 

 

Un effet contrasté suivant les systèmes

À la lecture des résultats, NutriScore se place en tête des systèmes d’étiquetage nutritionnels. Cinq observations majeures se dégagent notamment du rapport de l’étude :

1 Globalement, les cinq systèmes testés ont un impact significatif sur la qualité nutritionnelle des achats, qui est ici mesurée par le score de la Food Standards Agency (FSA)*. Néanmoins, l’effet nutritionnel varie sensiblement entre les cinq systèmes d’étiquetage.

2 NutriScore est significativement le plus efficace des cinq. Il génère une amélioration nutritionnelle de la moyenne des paniers des participants, mesurée par le score FSA, de +9,3 %. Suivent NutriMark (+6,6 %), NutriCouleurs (+4,8 %), Sens (FSA +3,6 %) et NutriRepère (FSA +2,9 %).

3 L’avantage de NutriScore n’est pas remis en cause par le choix du critère : pondération

du score FSA par kcal, ou grammes, ou nombre d’articles, ou par Euro ; inclusion ou non des

boissons. L’indicateur LIM par calorie conduit aussi au même résultat.

4 NutriScore l’emporte en efficacité pour les revenus les plus faibles, suivi de NutriMark.

SENS et NutriRepère n’ont pas d’impact significatif pour cette catégorie de revenus.

5 Le système NutriScore est plus efficace pour réduire les acides gras saturés (AGS) et les sucres. NutriMark se révèle plus performant pour accroître les fibres et les protéines.

« Notons que la méthode ici retenue capture artificiellement l’attention des participants sur l’étiquetage et la nutrition, conduisant sans doute à accentuer les performances de tous les systèmes. Mais elle permet d’obtenir une vision bien précise de l’efficacité des différents systèmes d’étiquetage nutritionnel », conclut Bernard Ruffieux.


(*) Pour mémoire, le FSA, pondéré par kcal, est utilisé pour mesurer l’impact d’un système sur l’amélioration de la qualité nutritionnelle. Le gain est ici défini comme l’écart relatif entre le premier et le second panier. Le score FSA prend en compte plusieurs éléments présents sur l’étiquetage nutritionnel (calories, sucres simples, acides gras saturés, sodium, fibres, protéines et pourcentage de fruits et légumes pour 100 g de produit) pour aboutir à un indicateur unique de la qualité nutritionnelle de l’aliment.

Graphique – Performance des systèmes mesurés selon le FSA. (Moyenne des améliorations individuelles par système) © ADR

schema etiquetage nutritionnel



Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Actualités

  • Le phénomène du Drive

    Mode de distribution assez peu répandu en Europe, le Drive s’affirme pourtant très nettement en France aujourd’hui.

    30 mai 2011
  • Le Freezer Center et l’hyper marquent des points

    Les parts de marché des différents circuits sont restées globalement stables en 2010, mais les freezer centers grignotent tout de même du terrain, ...

    17 mai 2011
  • Picard prend le cap du MSC

    L’acteur emblématique du marché du freezer center vient de faire certifier sa chaîne d’approvisionnement pour une vingtaine de ...

    16 mai 2011
Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services