Marchés et réglementation

Marché Horeca

1 repas sur 5 pris hors domicile en Europe

Jean-François AUBRY | 2 mai 2018 |

photo : Pyc Média
Selon une étude de IRI Gira Foodservice, les consommateurs européens plébiscitent de plus en plus les prises alimentaires à l’extérieur du domicile.






Une nouvelle étude publiée par IRI GIRA Foodservice met en relief la forte poussée de la consommation hors domicile en Europe, et ce tout au long de la journée. Sur la seule année 2017, les ventes en circuits Food Service seraient ainsi en croissance de 4,1 milliards d’€ (sur un marché total estimé à 336 Md€, en progression de 2,5 % en moyenne par an depuis 2015). Principaux facteurs de cette progression continue, des choix de repas plus déstructurés et l’augmentation des occasions de consommation, du petit-déjeuner au dîner en passant par le brunch. Selon l’étude, 18 % des repas, soit près d’un sur cinq, seraient désormais consommés hors domicile. « Cette forte évolution trouve ses racines dans l’évolution des familles, en particulier l’augmentation des familles monoparentales ou des personnes vivant seules, mais aussi dans l’intensité des flux qui rythment nos modes de vie », explique Virginie Pernin, la chef de projet chez IRI GIRA Foodservice.


Essor de la livraison

En écho, les restaurants et autres établissements de restauration capitalisent sur ces tendances en couvrant davantage d’occasions de consommation comme le petit-déjeuner ou le brunch et poussent même la porte du domicile avec l’essor des services de livraison tels que Deliveroo. Dans ce domaine, IRI GIRA Foodservice prévoit que le nombre de « cuisines » dédiées à la livraison pour des marques telles que Just Eat, UberEats, Amazon Restaurants ou Deliveroo (qui vient de lancer une campagne publicitaire mondiale pour faire connaître la largeur de sa gamme de produits), augmentera d’ici 2020 en particulier à travers des offres premium ou axées santé. Malgré le développement d’offres de plats cuisinés et autres kits repas rapides en GMS (atteignant 8,3 Md€ de chiffre d’affaires en 2017 en Europe**), l’étude confirme que de nombreux Européens ont tendance à préférer consommer des plats de restaurant chez eux.


La France conserve ses particularismes

La France est le troisième marché en termes de repas servis. Elle apparaît de prime abord comme une exception en Europe avec des activités de restauration collective beaucoup plus développées qu’ailleurs. Soit 31 % du chiffre d’affaires en Food Service, contre 20 % globalement en Europe, « du fait d’une politique sociale qui a longtemps soutenu les services alimentaires dans les entreprises et l'enseignement », rappelle l’analyste. Autre particularisme cette fois en restauration commerciale, le service à table reste culturellement bien implanté en totalisant 42 % des dépenses sur ce secteur, contre à peine 22 % par exemple au Royaume-Uni. Comparativement aux autres pays européens, la France dispose par conséquent d’une belle marge d’évolution sur la restauration rapide. Du côté des profils des opérateurs, les groupes de restauration sont bien présents en France. Et contrairement à d’autres pays, la tête de liste n’inclut pas que des opérateurs internationaux mais aussi de solides acteurs d’origine française, comme par exemple le Groupe Bertrand, Accor, ou encore Agapes.


Plus globalement, l’analyste confirme des perspectives toujours prometteuses pour le marché français du hors domicile d’ici à 2020. « La fréquentation moyenne par habitant, encore en deçà des standards européens à ce jour, devrait progresser dans l’Hexagone », souligne notre interlocutrice, en précisant que près d’un cinquième de la croissance du nombre de repas pris hors domicile sur les dix pays Européens couverts par l’étude, devrait être généré uniquement par la France.


Bien anticiper les besoins sur toute la journée

Le Food Service fait face à un contexte exigeant et paradoxal, mais le rythme du changement devrait en toute logique s’intensifier avec l’émergence de nouveaux concurrents dynamiques et l’évolution des besoins consommateurs. Dans ce domaine, l’étude confirme que la digitalisation représente une opportunité formidable pour le secteur, comme on peut déjà l’observer avec le succès de nouveaux entrants innovants comme Just Eat et Deliveroo. Reste malgré tout, dans ce nouveau contexte, à bien décrypter et appréhender les nouvelles attentes des clients et de les cibler sur la base de leurs besoins, à différents moments de la journée et pour différentes occasions de consommation. « En paralèlle, les responsables marketing ont pris conscience de la nécessité de faire appel aux émotions pour vendre de nouveaux concepts ou offrir une expérience surprenante ou personnalisée », conclut l’analyste.


(*) : Méthodologie de l’étude : 1,7 million d’établissements ont été étudiés entre 2015 et 2017 dans 10 pays d’Europe (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Suisse et Grande-Bretagne).

(**) :  Les ventes de plats cuisinés en Europe incluent l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie et l‘Espagne.


Marché européen du Food Service : les chiffres clés à retenir

- 335,9 milliards d'€ : c'est la valeur du marché européen du Food Service en 2017, en progression de 2,5 % en moyenne par an depuis 2015.
- 48,5 milliards de repas ou snacks ont été vendus en 2017, soit une progression de 1,5 % par rapport à 2016. Ce résultat souligne le regain de confiance des consommateurs dans toute l’Europe. Selon IRI Gira Foodservice, ce nombre devrait atteindre 50 milliards d’ici 2020.
- Plus de 35 % du chiffre d’affaires du secteur est réalisé par les grands groupes du Food Service dont le top cinq est : McDonald’s, Compass, Sodexo, Elior et Burger King.
- Les 15 premiers groupes de Food Service génèrent 39 % du chiffre d’affaires.
- Le Food Service représente 111 milliards d’€ d’achats alimentaires, dont 70 % en aliments et 30 % en boissons.
- 80 % du chiffre d’affaires est réalisé en restauration commerciale (incluant les restaurants service à table, la restauration rapide, la restauration hôtelière, les restaurants de transports et de sites) et 20 % en restauration collective (enseignement, santé, social, et autres).

 

Le rapport complet peut être acheté en ligne sur https://www.iriworldwide.com/fr-FR/insights/IRI-GIRA-Foodservice



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques