Marchés et réglementation

Rayon Grand Froid

GMS : l’apéritif doit retrouver du croustillant pendant les fêtes

Florence Taillefer / Jean-François AUBRY | 15 novembre 2017 |

Photo : Le Monde du Surgelé
Segment phare de la période festive au rayon surgelé, l’apéritif a moins brillé que par le passé en fin d’année dernière. Si les supermarchés ont bien tiré leur épingle du jeu, les hypers ont moins bien performé.






3 780 tonnes et à peine 60 M€. Tout petit comparé aux piliers des bacs comme les plats cuisinés ou les glaces, le segment des produits apéritifs n’en demeure pas moins intéressant pour les distributeurs. Intéressant parce que l’apéritif est un instant de consommation qui n’en finit pas de prendre de l’ampleur, en période festive comme au quotidien. Pour preuve, les ventes continuent de progresser avec des volumes en hausse de 1,9 % depuis le début de l’année. Intéressant aussi parce que l’offre surgelée est complémentaire à celles des autres rayons avec ses mini tartelettes, ses paniers feuilletés et autres spécialités. Intéressant, enfin, parce que les produits de cet univers sont bien valorisés… parfois à plus de 30 euros/kg.

 

Un début d’année prometteur

Et la fin d’année est une période particulièrement cruciale pour ce segment sachant que 35 % du CA est réalisé sur décembre ! L’an passé pourtant, les fêtes ont été moins dynamiques que le reste de l’année : + 0,7 % sur la seule P13 contre + 2,1 %. Comme pour d’autres marchés, les bûches ou le foie gras par exemple, le moindre faux pas peut avoir des conséquences désastreuses, pour une marque, pour une enseigne et, in fine, pour l’ensemble du marché. Globalement sur fin 2016, les supermarchés ont réussi leur saison tandis que le bilan est plus mitigé pour les hypers, avec moins de produits mis en avant en prospectus et/ou des mécaniques promotionnelles moins efficaces. Des erreurs que les enseignes auront sans doute à cœur de gommer pour la prochaine saison. Pour l’heure en tous les cas, tous les voyants sont au vert avec des volumes en hausse de 1,9 % depuis le début de l’année et un chiffre d’affaires à + 2,4 %.


De la créativité, mais pas débridée

Du côté des marques, Labeyrie a été pénalisé par une moindre diffusion de ses références et a vu sa part de marché reculé de 6,8 % mais reste, de loin, le leader du segment avec 28 % du CA. De leur côté, les MDD sont toujours dans la difficulté avec une part de marché en baisse de 0,5 % à 47 % des ventes du rayon. Et si Fauchon et Entremont affichent des croissances record profitant d’un effet mécanique de gain de diffusion, Tipiak s’affiche comme le grand gagnant sur la fin d’année 2016. Avec une progression à deux chiffres, la marque a réalisé 10 % du CA.


Déclinaisons autour du support feuilleté

Pour cette fin d’année, chacun affûte ses armes. Et si la promotion reste le nerf de la guerre, l’innovation sera cette année encore au rendez-vous. « Les feuilletés restent vraiment le pilier du segment mais on constate que l’offre s’est beaucoup diversifiée avec l’arrivée d’aumônières, de burgers et autres supports », reconnaît Anthony Krief, responsable marketing de Vitacuire qui vend essentiellement ses produits sous MDD. D’où l’idée de lancer des mini briochés pour changer de support. « Toute la difficulté est d’apporter de la nouveauté tout en rassurant le consommateur qui reste ancré dans la tradition et ne veut pas décevoir ses convives, surtout en période de fête », confirme un acheteur. L’heure est également à la multiplication des supports chez Française de Gastronomie avec des mini moelleux déclinés en deux recettes (chèvre-pesto tomate et crevettes-pesto vert). Plus original et plus festif, la marque propose des mini bouchées aux noix de St Jacques à la Bretonne. L’idée est d’adapter l’un des grands classiques des fêtes en version mini, avec un support croustillant en forme de coquille… ce qui n’est pas sans rappeler les croquilles aux escargots lancées par Française de Gastronomie il y a quelques années déjà. Fauchon, de son côté, étoffe sa gamme avec deux références de mini burgers : en noir et rose (les deux couleurs emblématiques de la Maison parisienne), les deux assortiments de burgers mettent à l’honneur le saumon pour l’un et le canard pour l’autre. Le prix est à la hauteur du niveau de sophistication des recettes : 5,95 € les 8 pièces (100 g).


Labeyrie met des truffes sans son panier

Si certains s’attachent donc à multiplier les supports, Blini joue sur les formes pour renforcer le côté festif de ses coffrets de feuilletés et lance deux nouvelles références. La première est un assortiment de 32 feuilletés (4 recettes) en forme de sapin baptisé « Sapin en hiver ». La seconde réunit 40 feuilletés ronds ou sapins et inclut dans la boîte un présentoir noir brillant à monter. Labeyrie, de son côté, a cherché à s’affranchir des saveurs trop traditionnelles des tables de fête (St Jacques, escargot, etc.) et lance des mini-paniers à la truffe. Un ingrédient qui, dans l’esprit des consommateurs, s’apparente à l’univers du luxe et qui se fera certainement remarquer dans les bacs !


Les nouveaux produits

tipiak-compagnie_artique

Fauchon-Française_de_Gastronomie

Labeyrie-Blini



PARTAGER

imprimer partager par mail

Consulter l'intégralité du dossier " Spécial produits festifs 2017 "

Pour approfondir

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques