Industrie

Yooji vise 20 M€ de CA d'ici 2025

AUBRY, Jean-François | 6 octobre 2020 |

Photo : Stéphane Adam

La PME bordelaise spécialisée en Baby Food surgelée bénéficie d’une nouvelle levée de fonds pour accompagner son développement commercial.


Créée en 2013 par Frédéric Ventre et Philippe Briffault, Yooji s’est positionnée sur le créneau de l’alimentation infantile, un marché qu’on évalue à la louche à 500 M€, encore largement dominé par les petits pots. À partir de son site d’Agen (qui regroupe 35 salariés), l’entreprise produit et commercialise des petites portions surgelées en galets à base légumes et de protéines animales (viandes et poissons), en s’appuyant sur un procédé de cuisson vapeur à basse température. Par rapport aux pots, ces portions de 10 ou 20 g offrent le gros avantage d’être faciles à doser tout en évitant le gaspillage. Elles présentent en outre plusieurs niveaux de textures (en purées ou avec des morceaux) pour adapter les produits suivant l’âge des enfants. Yooji compte à ce jour 27 références, majoritairement présentées en galets et plus récemment en bâtonnets également. L’entreprise a pris le parti du 100 % bio pour ses légumes et du MSC pour le poisson.

Une étape charnière en 2020

Après une longue phase de recherche et développement puis d’acquisition et mise en œuvre d’un outil industriel performant, implanté au sein de l’Agropole d’Agen (35 salariés), l’entreprise veut désormais axer ses efforts sur son développement commercial. Dans ce sens, elle a clôturé cette année une nouvelle levée de fonds de 7,5 millions € auprès de ses actionnaires historiques (Danone Manifesto Ventures, Capagro, Caravelle ainsi qu’un pool d’investisseurs particuliers), et deux nouveaux investisseurs (le fond néerlandais Pymwymic et DS Participation). Cette levée s’accompagne d’un renouvellement partiel de l’équipe managériale, avec d’une part la nomination d’un nouveau PDG, Jérémy Strohner (auparavant chez Danone et Heineken), et de Charlotte Lempereur (Orangina Suntory) qui prend la direction marketing et communication. Le nouveau binôme annonce des objectifs ambitieux, à savoir d’atteindre 20 millions d’€ de chiffre d’affaires d’ici 2025 (Yooji en réalise la moitié aujourd’hui), et ainsi représenter entre 12 et 15 % du marché en valeur de l’alimentation infantile. « Pour ce faire, nous pouvons nous appuyer sur une cible d’environ 1 million de foyers, sachant qu’on recense autour de 800 000 naissances en France par an », précise Jérémy Strohner, en ne masquant pas le gros travail accompli par ses prédécesseurs, qui avaient déjà doublé le CA de l’entreprise entre 2018 et 2020.

YOOJI-photorayonbEbEbd.jpg

Un meuble autonome Yooji au sein du rayon alimentation infantile...

Diversifier les circuits

À ce jour, Yooji concentre 85 % de ses débouchés en grande distribution, A commencer par les hypers, une cible historique pour laquelle l’entreprise a adopté une stratégie d’implantation au sein du rayon d’alimentation infantile, via des meubles autonomes à groupe logé. Une démarche payante pour garantir sa visibilité, mais qui nécessite beaucoup d’efforts en amont, si bien que l’offre n’est disponible à ce jour que dans 325 points de vente (sur plus de 10 000 recensés). « L’objectif sera donc de passer progressivement à 600 points, en privilégiant les hypers à fort potentiel en matière d’achats bio et d’alimentation infantile et en les équipant d’un corner sur-mesure », souligne le PDG qui évoque à cette fin la mise en place d’une force de vente dédiée couvrant l’ensemble du territoire. Deuxième chantier d’envergure, le drive, circuit sur lequel Yooji a vu ses ventes boostées de 75 % pendant le confinement (et encore de 50 % durant tout l’été). « Cinq de nos meilleures références se classent déjà dans le top 25 des produits bébés bio salés », argumente Charlotte Lempereur. Déjà présente dans plus de 1 000 drives, la marque de baby food ambitionne d’être commercialisée dans la totalité du circuit. « Dans ce sens, nous expérimentons avec des enseignes partenaires des moyens de référencer la gamme dans les drives en picking », souligne la CMO de Yooji, qui évoque aussi un chantier de référencement entamé auprès des enseignes de Freezer Center (et déjà officialisé chez Ecomiam).

Yooji-sachet2bd.jpg

La PME a initié une première campagne de communication, en s'appuyant sur des items en lien avec le "fait maison". Campagne à l'antenne depuis le 1er septembre et jusqu'en fin d'année.

La vente directe et la restauration collective aussi

La vente directe fait également partie des axes prioritaires chez Yooji, a fortiori encore plus depuis le début de la pandémie. Initié en 2018, son site marchand de livraison à domicile (via Chronofresh), représente déjà 15 % du CA de la PME (avec un volume de ventes 2019 déjà dépassé depuis le 23 avril dernier de cette année, c’est dire…) « Ce développement exponentiel nous amène à repenser notre organisation pour être en mesure de livrer en moins de 48 heures, avec notre partenaire logistique, plus de 15 000 foyers clients dès l’année prochaine », souligne le PDG, qui évoque enfin des premières collaborations avec les professionnels de la petite enfance. À titre d’exemple, le groupe Sodexo, qui a référencé la gamme de protéines animales pour un groupement de 50 crèches dans le sud-est de la France. En parallèle, l’entreprise créée sur son site un espace dédié aux assistantes maternelles agréées, leur offrant avantages, réductions et conseils pratiques, et là aussi en mettant particulièrement l’accent sur ses préparations à base de viande et poisson.

Mais si le développement commercial est aujourd’hui un axe prioritaire chez Yooji, la PME planche en parallèle sur de futures extensions de gamme. « En particulier sur les protéines animales, pour lesquelles nous allons travailler sur des viandes plus nobles comme le veau, l’agneau ou encore le canard », conclut Jérémy Strohner.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 21 novembre 2019
    Dossier consacré au thème de l’Asie. Parmi les sujets abordés,  une récente étude de Harris Interactive fait le point sur le rapport qu’entretiennent les Français avec l’univers culinaire de l’Asie. Un article aussi sur Le Nouvel An Chinois qui reste un ...
  • 15 février 2019
    Retrouvez dans ce dossier une sélection des articles, vidéos et focus produits en lien avec la dernière édition du salon dédié au marché de la restauration et des métiers de bouche.
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques