Industrie

Circuits Retail et restauration

Saint-Jean se fait l'ambassadeur des pâtes à la française

Florence Taillefer | 19 octobre 2017 |

photo : Saint-jean
Saint-Jean fait peau neuve avec une nouvelle identité visuelle et voit l'avenir en grand avec de nouveaux investissements prévus. Il s'agit d'asseoir ses positions sur la raviole et de se renforcer sur les quenelles et les pâtes fraîches.






Cultiver l’art de la pâte fraîche à la française : telle est la mission dont s’est investi Saint-Jean. La PME implantée dans le Dauphiné, le berceau de la raviole dont elle est leader en France, fabrique des pâtes depuis 1935. Au fil des années et des opportunités d’acquisitions, l’entreprise a grossi et s’est diversifiée. Aujourd’hui, elle réalise 70 M€ de chiffre d’affaires et produit 16 500 tonnes par an de ravioles, pâtes fraîches, quenelles et produits traiteur, aussi bien à destination de la grande-distribution (70 % du CA) que de la restauration (25 %) et de l’industrie (5 %).

« Nous avons mené une profonde réflexion sur nos perspectives. Et notre souhait d’ancrer Saint-Jean comme LE spécialiste de la pâte fraîche à la française s’est tout naturellement imposé, explique Guillaume Blanlœil, le directeur général. « Nos deux objectifs prioritaires sont de prendre le leadership de la quenelle en France et de démocratiser la consommation de ravioles au plan national. Et pourquoi pas rajouter un autre produit emblématique de la région Rhône-Alpes… ».


Un gros programme d'investissements

Bénéficiant du soutien financier de son actionnaire Sabéton, Saint-Jean a les moyens de ses ambitions. À peine le plan d’investissements 2014-2017 bouclé, lequel a permis de doubler la capacité du site de Bourg-de-Péage et d’augmenter de 50 % l’usine de quenelles, qu’un nouveau programme vient d’être mis sur pied. Une enveloppe de 30 millions d’euros est prévue pour la création d’une nouvelle usine dédiée à la fabrication de pâtes fraîches et la construction d’un nouveau siège social. Sans oublier la création, à Romans, de la cité de la raviole pour faire connaître ce produit régional aux visiteurs. À terme donc, les sites se spécialiseront et Saint-Jean disposera d’une capacité de 20 000 tonnes en pâtes contre 8 000 tonnes actuellement, et de 8 000 tonnes de ravioles au lieu de 5 500 tonnes.

Et si tout en en ordre de marche du côté production, Saint-Jean a aussi mené un important travail sur le plan marketing avec une nouvelle identité graphique reflétant le nouveau positionnement de la marque. Les références du rayon frais arborent d’ores et déjà les nouvelles couleurs de Saint-Jean et les produits surgelés suivront début 2018.packaging frais

Aujourd’hui, la société réalise 15 % de ses volumes en surgelés, davantage à l’export et en restauration sous la marque Royans. « Je crois beaucoup au potentiel de nos produits en RHF, insiste Guillaume Blanlœil. C’est un marché très vivant, bien moins concentré que la grande distribution, avec une multitude de cibles et de clients sur lequel il y a encore beaucoup à faire pour faire connaître nos produits ».







Une boutique en ligne

Le spécialiste de la raviole et de la quenelle a inauguré en mars dernier un nouveau service de livraison chez les particuliers en France métropolitaine.  La boutique en ligne (www.boutique-saint-jean.fr) propose d’acheter parmi près de 90 références produites par Saint Jean, en frais et en surgelé. L’internaute pourra par exemple se procurer les Ravioles du Dauphiné surgelées IGP   Label Rouge (au top du classement des meilleurs ventes), et tout autre produit du fabricant, à partir d’un montant d’achat minimum de 25 €. Pour assurer la livraison de ses produits, Saint Jean s’appuie sur le service Chronofresh fourni par Chronopost.

boutique Saint Jean



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Salon des produits de la mer de Bruxelles

    Le Seafood Global Expo sur fond d’envolée des prix

    Le rendez-vous européen de la pêche et de l’aquaculture ouvrira ses portes du 25 au 27 avril à Bruxelles, sur un marché des produits de la mer de plus en plus tendu, avec beaucoup d’incertitudes autour des relations commerciales.

    24 avril 2017

  • E-commerce

    Le cap des 4000 drives sera franchi en 2017

    Selon les pointages exclusifs de l’étude Drive Insights, le parc de drives s’élevait au 1er janvier à 3954 unités. Soit encore 327 drives additionnels sur un an. Et le circuit a encore de beaux jours devant lui.

    20 avril 2017

  • PME à suivre

    Les nouvelles ambitions d’Aqualis Seafood

    Sous l’impulsion de son nouveau dirigeant, la PME a opéré une refonte complète de son offre en produits de la mer comme en tapas surgelés.

    11 avril 2017

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Sélections thématiques

Portfolio

Trombinoscope lauréats Saveurs de l'Année 2016

La rédaction | 18 décembre 2015



Saveurs de l'Année 2016 : tous les produits en image

La rédaction | 18 décembre 2015