Marchés et réglementation

La crise sanitaire impacte toute la filière de la consommation hors domicile

RIOUX Nelly | 28 octobre 2020 |

Une étude commandée par le Geco Food Service montre comment la crise sanitaire impacte tous les consommateurs de la CHD.


L'association Geco Food Service, qui regroupe des entreprises fournisseurs des marchés de la CHD (Consommation Hors Domicile), est à l'origine d'une étude quantitative en 3 vagues pour disposer d’une photographie réelle de l’impact du COVID-19 sur le consommateur en hors domicile. Recueillies entre le 20 mai et le 20 septembre 2020 avec IRI Gira Foodservice, les observations de cette étude apportent un éclairage riche d’enseignements sur les évolutions des comportements. L’enquête a sondé 1 200 personnes et analyse l’ensemble des segments d’activité du food service. Ces résultats ne prennent bien entendu pas en compte les nouvelles mesures (impact du Couvre-feu en particulier).

 

Impact au quotidien avec le télétravail qui s’installe

Face à de réelles difficultés économiques (arrêt d’activité, chômage partiel, baisse de revenu), le pessimisme est grandissant chez les Français. Les modes de consommation changent et de nouvelles habitudes de consommation alimentaires se sont installées pour 78 % des Français, dont :

- Une augmentation des repas pris à domicile,
- Plus de « cuisine à la maison »,
- Une consommation davantage tournée vers les commerces de quartier que vers la restauration commerciale puisque 49 % vont moins souvent au restaurant.

Concernant 30 % des actifs en septembre, le télétravail s’inscrit comme un phénomène massif, influent et durable. Or, le télétravailleur marque un intérêt certain pour la restauration hors domicile même si 63 % d’entre eux mangent du « fait maison ». 39 % vont au restaurant au moins une fois par semaine (v/s 33 % pour ceux qui travaillent en entreprise), 21 % commandent en LAD (Livraison A Domicile), et 32 % achètent en VAE (Vente à Emporter). Leur budget hebdomadaire moyen dépensé en restauration est nettement supérieur (+19 %) à celui des personnes travaillant en entreprise.
Ces nouveaux modes de consommations induisent de nouvelles habitudes : plus de fait maison et de produits locaux (41 %). À noter que la crise n’a pas réduit la volonté des consommateurs pour diminuer les emballages.

A retenir :

3,2 : la moyenne de jours par semaine de télétravail

+ 7 % : c’est l’augmentation du nombre de repas pris à domicile (v/s avant la crise)

63 % des télétravailleurs font du fait maison

39 % des télétravailleurs fréquentent les restaurants au moins une fois par semaine

 

Un impact sur le comportement dans les établissements de restauration

La fréquentation en restauration commerciale est loin d’être celle d’avant la COVID : 4 Français sur 10 fréquentent moins souvent les établissements de restauration qu’avant la crise, avec un budget moyen hebdomadaire par foyer en net retrait par rapport à l’avant crise : -12 % (50,80 € v/s 57,50 € sur tous circuits). Du fait des consignes sanitaires, les occasions festives entre amis peinent à retrouver leur niveau (-14 points) et la fréquentation seule augmente de 10 points.

Constat lourd de conséquences, la moitié des Français a peur d’aller en restauration, par crainte d’être contaminé. L’hygiène est désormais un critère d’attention fortement privilégié (+60 %), devant les prix (+26 %), l’origine géographique des produits (+27 %) et même le bio (+12 %). En effet, 24 % vont se renseigner sur les mesures d’hygiène prises par l’établissement avant leur venue, via principalement le bouche-à-oreille pour 58 % et Internet pour 45 %.
Même si les vacances d’été ont redonné du souffle aux professionnels car les Français avaient un besoin clair, celui de se faire plaisir et de profiter, la confiance en l’avenir reste limitée et les intentions de fréquentation sont à la baisse. Cependant, 3 clients sur 5 souhaitent privilégier les établissements indépendants pour les soutenir, pour le plaisir, et pour la qualité des produits et du contact humain. Pour les établissements de chaîne, c’est davantage l’habitude et les prix qui motivent les clients.
Par ailleurs, concernant la livraison à domicile (LAD) (7 % seulement du marché de la CHD) et la vente à emporter (VAE), même si la COVID-19 a été un accélérateur de pratiques, il y a peu d’évolution de la pénétration de la LAD/VAE sur la rentrée par rapport à l’avant crise. Ils sont toutefois devenus des incontournables, sans être le 1er levier de croissance.

A retenir :

52 % des Français ont toujours peur de sortir dans les établissements de restauration.

24 % vont se renseigner sur les mesures d’hygiène prises par l’établissement avant leur venue.

4 Français sur 10 fréquentent moins souvent les établissements de restauration qu’avant la crise.

3 clients sur 5 souhaitent privilégier les établissements indépendants pour les soutenir, pour le plaisir, et pour la qualité des produits et du contact humain.

3 clients sur 5 ont constaté une diminution du choix disponible mais trouvent cette réduction justifiée.

 

Un impact aussi sur la restauration scolaire et d’entreprise

Concernant les autres types de restaurations, depuis la rentrée scolaire de septembre, 64 % des parents ont choisi en majorité le restaurant scolaire pour le déjeuner de leurs enfants et sont satisfaits des mesures sanitaires mises en place : + 20 points vs les vagues précédentes. Ce qui démontre une réelle confiance.
Ce n’est, malheureusement, pas la même dynamique pour la restauration d’entreprise. En effet, sur l’ensemble des salariés qui fréquentaient leur restaurant d’entreprise avant la crise, seulement 14 % le fréquentent de nouveau depuis juin. 43 % de ceux qui étaient retournés en restaurants d’entreprise depuis juin ont changé leurs habitudes de consommation le midi et 54 % prévoient de le faire.

A retenir en scolaire :

21 % des parents ne sont pas satisfaits par les conditions sanitaires mises en place

15 % indiquent que leurs enfants rentrent à la maison déjeuner

12 % donnent de l’argent à leur enfant pour acheter à manger à côté

10 % d’entre eux préfèrent leur fournir un panier-repas

25 % des parents déclarent que la fréquentation du restaurant scolaire par leurs enfants a baissé, principalement du fait de la crise et d’une nouvelle organisation familiale.

A retenir en entreprise :

14 % : sur l’ensemble des salariés qui fréquentaient leur restaurant d’entreprise avant la crise, seulement 14 % le fréquentent de nouveau depuis juin.

43 % de ceux qui étaient retournés en restaurants d’entreprise depuis juin ont changé leurs habitudes de consommation le midi et 54 % prévoient de le faire.

42 % : l’alternative au restaurant d’entreprise est notamment de prendre son repas à l’extérieur (42 %), déjeuner au restaurant (39 %), d’apporter sa gamelle (33 %).

Ils ont déclaré...

Laurent Repelin, Président du GECO Food Service

« Si nous voulons mieux anticiper notre avenir, ajuster nos comportements et adapter nos produits destinés à la restauration nous devons proposer à nos clients une offre plus adaptée et pertinente. Une nouvelle normalité se dessine et nous devons mieux comprendre son fonctionnement. La COVID-19 a œuvré comme un accélérateur de changements et la filière du hors domicile fait preuve d’agilité pour réorienter ses marchés. Nous devons accélérer cette transition vers une logique d’innovation forte vers une plus grande hybridation et digitalisation de nos pratiques ».                                                                                                                                     

Frédérique Lehoux, Directrice générale du GECO Food Service

« Un des faits marquant de cette étude est la peur exprimée par les consommateurs à l’égard de la restauration : elle structure les comportements. A date, quelle que soit la tranche d’âge, la sécurité et l’hygiène restent la préoccupation majeure des convives. Mais, note positive, par ailleurs la notion de plaisir reste fortement liée au moment de consommation hors du domicile, avec une vraie recherche de qualité ».



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 21 novembre 2019
    Dossier consacré au thème de l’Asie. Parmi les sujets abordés,  une récente étude de Harris Interactive fait le point sur le rapport qu’entretiennent les Français avec l’univers culinaire de l’Asie. Un article aussi sur Le Nouvel An Chinois qui reste un ...
  • 15 février 2019
    Retrouvez dans ce dossier une sélection des articles, vidéos et focus produits en lien avec la dernière édition du salon dédié au marché de la restauration et des métiers de bouche.
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques