Distribution

Viandes : Charal résiste

Jean-François Aubry | 3 septembre 2019 |

Sur fond de flexitarisme, la marque renforce un peu plus son leadership et poursuit la diversification de son offre en produits carnés.


Pilier historique du rayon Grand Froid, le segment des viandes subit les effets de l’évolution du comportement des consommateurs. Si la catégorie continue très légèrement de se valoriser (autour de + 1 % en cumul annuel mobile à fin mai*), ses volumes reculent pour leur part de - 1,8 % sur la même période. Certes, avec plus de 16 % de part de marché, la viande reste une valeur sûre du surgelé salé, mais les Français y revoient clairement leur niveau d’achat à la baisse, comme d’ailleurs sur l’ensemble des viandes en GMS. Un repli qui s’explique déjà bien sûr par le développement du flexitarisme, cette pratique qui consiste à consommer moins de produits carnés, mais plus de qualité. « On estimait fin 2018 à 32 % la part des flexitariens en France. C’est donc désormais près d’un tiers de la population de l’Hexagone qui est sensible à cette pratique alimentaire », commente Émilie Rautureau, responsable marque surgelés chez Charal. Autre raison de la « déconsommation » des viandes, la part croissante des repas pris hors domicile, qui grimpe aujourd’hui à 24 % aujourd’hui. Pour autant, Charal tire encore bien son épingle du jeu en annonçant un chiffre d’affaires de ses ventes en progression de 1,6 %. Au passage, la marque en profite pour consolider son leadership sur les viandes surgelées, en dépassant désormais 29 % de part de marché (+ 0,2 point grignoté par rapport à l’année dernière).

Bilan positif pour le Toast Burger

Si les produits piliers de la marque continuent de bien marcher, certaines nouveautés lancées l’année dernière ont trouvé un bon écho. À commencer par le Toast Burger, qui a permis au passage de renouveler un tant soit peu une offre en snacking salé trustée par les cheeseburgers dans le rayon Grand Froid. Enfin du côté des steaks hachés, si le faux-filet a raté le coche, sans doute en raison de son prix trop élevé en magasin, la recette « 3 poivres », qui fait écho au développement actuel des viandes aromatisées, affiche au contraire « des résultats prometteurs ». Bilan somme toute positif pour Charal, qui continue sur le même tempo pour cette rentrée avec plusieurs nouveautés au rayon Grand Froid.

Aller plus loin sur le bio

Charal avait patienté jusqu’en 2017 pour démarrer une gamme bio avec des biftecks hachés. « Cette offre commence à faire sa place dans les rayons et nous incite à continuer dans cette voie », souligne notre interlocutrice, en s’appuyant sur les belles performances du bio surgelé : + 27,6 % de croissance des volumes sur le surgelé salé*. Plutôt prometteur, surtout lorsqu’on sait que les familles avec enfants, qui sont surconsommatrices de produits bio, sont une cible privilégiée pour les surgelés. Reste que le bio ne représente guère plus de 2 % des volumes en surgelé, pour à peine plus en chiffre d’affaires (soit deux moins que la moyenne enregistrée sur les PGC), le tout servi par une offre très restreinte en rayon, lorsqu’elle est déjà bien fournie en circuits spécialisés. En réponse, Charal élargit son offre avec une viande égrenée bio origine France, un produit pour une cuisine rapide et facile, conditionné dans un sachet familial de 400 g avec un PVC de 4,80 €.

Séduire les jeunes

Second chantier d’envergure, relancer l’attrait des jeunes pour les viandes à travers une offre qui combine cuisine d’assemblage et recettes un chouïa plus typées. « 85 % des 18-25 ans sont en quête de nouvelles expériences culinaires et plus de 50 % d’entre eux plébiscitent les saveurs du monde** » explique Émilie Rautureau. En écho, la marque mise sur des boulettes de 30 g au bœuf origine France cuisinées à la sauce curry, une recette légèrement épicée, conditionnée en sachet de 750 g « pour cibler également les familles ». Enfin cette fois sur le créneau des produits finis, la marque joue la carte de l’Amérique Latine en proposant des Empanadas au bœuf. Ces chaussons dorés de 100 g pièce sont réalisés à partir d’une pâte brisée et déclinés dans deux recettes consensuelles. Conditionnés par 4, ils sont à réchauffer en 2 minutes au micro-ondes pour une consommation nomade ou à l’assiette. Une alternative originale pour les amateurs de snacks en recherche de nouvelles saveurs !

 

(*) : IRI-Cumul annuel mobile à P5 2019 origine fabricant

(**) : Etude « Digital or Die, the Choice for Luxury Brands, Boston Consulting Group & Etude « Foods targets millennials with new product lineup » Food Business News

 

 

 

Les nouveautés en images

CHARAL-HACHEAUBOEUFACUISINERBIO2DHd.jpg

 

 

 

 

 

Viande égrenée bio, sachet de 400 g, PVC : 4,80 €

 

 

 

 

 

CHARAL-EMPANADASBOEUFALAMEXICAINEHORIZ2D2bd.jpg

 

 

 

 

Empanadas au boeuf, étui de 4 x 100 g, PVC : 4,99 €

 

 

CHARAL-BOULETTESCURRY2DHD.jpg

 

 

  Boulettes  au bœuf sauce curry, sachet de 750 g, PVC : 4,90 €



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 15 février 2019
    Retrouvez dans ce dossier une sélection des articles, vidéos et focus produits en lien avec la dernière édition du salon dédié au marché de la restauration et des métiers de bouche.
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques