Distribution

Circuits spécialisés

Thiriet voit l’avenir en grand

Florence Taillefer | 24 novembre 2017 |

Photo : DR
Déploiement du nouveau concept, développement du Click & Collect, démarrage à l’international, Thiriet multiplie les initiatives et les services et se veut plus conquérante que jamais.






Sacrée meilleure chaîne de magasins et meilleur webshop de l’année dans la catégorie des magasins alimentaires spécialisés et surgelés, Thiriet collectionne les récompenses. « C’est la consécration de tout le travail des équipes sur la qualité des produits et des services », s’enthousiasme Christiane Bertoncini, directrice générale de l’enseigne. Pour le groupe familial toujours très discret, c’est quasiment un événement que d’en parler ! Dans tous les cas, il s’agit là d’une source de motivation supplémentaire pour poursuivre la mue des magasins et l’expansion du réseau.

Avec 170 magasins à son actif, et 90 centres de livraison à domicile, Thiriet a entrepris un vaste plan de modernisation. Depuis le premier point de vente passé au nouveau concept il y a deux ans, à Epinal, la transformation se poursuit au rythme de 10 à 15 unités par an. Pour certaines d’entre elles, la rénovation est double. Sur l’expérience d’achat, avec un design plus moderne et chaleureux, mais aussi sur l’actif. Comme à Frouard (Nancy) où la surface a été réduite de 500 à 320 m2, l’espace libéré ayant été loué à une boulangerie. Double avantage : accroître le flux sur le site et, en parallèle, générer du revenu locatif. Une quinzaine de magasins historiques seraient concernés par cette double-rénovation, Thiriet espérant bien optimiser ces surfaces dans une logique de Food place (cf. encadré). Et concernant l’expansion, le dynamisme est aussi de rigueur avec une dizaine d’ouvertures planifiées pour 2018.

 

 

Consignes et corners pour se rapprocher des clients

Côté services, l’enseigne entend bien accélérer sur le « Click&Collect 1h ». Pionnière sur ce dossier avec un service de commande en ligne avec retrait en magasin mis en place sur l’ensemble du parc dès 2010, Thiriet veut tester les consignes réfrigérées, d’abord dans les deux Food Place de Metz et Nancy avant un déploiement à plus grande échelle si l’opération est concluante.

De quoi permettre de conquérir des zones où Thiriet ne dispose pas de magasins et d’offrir un service supplémentaire aux clients. Dans cette même logique, elle souhaite continuer à développer les corners installés chez Monoprix. A date, une cinquantaine de magasins sont équipés et propose une offre de 100 à 150 références Thiriet dans leurs congélateurs. Et six autres devraient tout prochainement suivre.

 

Thiriet met un pied en Corée

Et comme l’enseigne n’entend pas limiter son développement aux frontières hexagonales, c’est aussi à l’export qu’elle veut pousser ses pions. « Nous venons de signer un partenariat en Corée du Sud avec le groupe Lotte pour développer des corners Thiriet dans leurs points de vente », confie la directrice. Le distributeur coréen veut placer des corners à la fois dans ses supermarchés et dans ses magasins spécialisés surgelés. Et plusieurs autres projets sont à l’étude pour 2018. Thiriet n’a pas fini de rayonner !

interieur-magasin-Thiriet



Trois questions à Christiane Bertoncini, directrice générale de Thiriet

 

 

LMDS : On a beaucoup entendu parler du Food Place prévu à Metz, où en est ce projet ?

Christiane Bertoncini : Il avance ! Le magasin Thiriet a ouvert le 9 novembre dernier au nouveau concept et nous accueillerons le magasin bio de l’enseigne L’Eau Vive dès janvier sur 900 m2. Au global, la surface totale s’élève à 3 610 m2 et les cellules complémentaires devraient être prêtes à la fin du premier semestre 2018. Nous avons déjà signé des accords avec des artisans représentants tous les métiers de bouche (un caviste, une boulangerie, une boucherie, une poissonnerie, un chocolatier, etc.). Lesquels correspondent à nos exigences, à la fois en termes de qualité des produits mais aussi de dimension familiale des entreprises. Avec ce concept de Food Place, notre volonté est de faciliter l’accès aux bons produits en additionnant les compétences de chaque métier.

 

 

LMDS : Est-ce que votre souhait serait de multiplier les Food Place ?

Christiane Bertoncini : Nous en avons déjà plusieurs, même si Metz est le plus grand de tous. A Nancy, sur 1 600 m2, notre point de vente est accolé à un magasin bio Naturéo et à une boulangerie. Et d’autres verront le jour dans l’avenir à Lyon, au Mans, à Chartres, à Saint-Brieux, ou Marseille notamment où nous détenons du foncier. Par contre, nous tenons à ce que chaque Food Place conserve une « âme » locale, il n’est pas question de « normer » ce concept.

 

 

LMDS : Est-ce que ces projets concernent forcément de nouvelles implantations ou bien également certains magasins existants ?

Christiane Bertoncini : Certains magasins historiques disposent d’une surface de 500 voire 600 m2, ce qui est trop grand par rapport au concept actuel de l’enseigne. Dans cette quinzaine de points de vente, nous réfléchissons à réduire la surface de vente à 300 m2 et ainsi créer une cellule commerciale attenante pour y installer un commerce créateur de flux, souvent une boulangerie. Cela a notamment été fait récemment à Nancy-Frouard avec l’implantation d’une boulangerie Ange.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques