Distribution

Commerce de gros et distribution des surgelés

Taxe d’apprentissage : des choix professionnels s’imposent

La rédaction | 25 janvier 2017 |

Photo : Intergros
S’acquitter du versement de la taxe d’apprentissage n’est pas une simple formalité fiscale. Comme l'indique Michel Mourgues-Molines, directeur d'Intergros*, des choix sont à faire, au bénéfice des établissements qui forment aux métiers du secteur professionnel.

 

 

 

Chacun le sait : le niveau de compétences des salariés est un levier de la compétitivité des entreprises. Les établissements professionnels doivent donc être performants, ce qui suppose qu’ils en aient les moyens. La taxe d’apprentissage doit donc être mobilisée à bon escient, au bénéfice des outils de formation de la branche. Il existe deux moyens de le faire, simples et complémentaires.

 

Des décisions à prendre dans l’entreprise

Que l’entreprise emploie ou non des apprentis, elle dispose de la liberté d’affecter une partie de sa taxe à des CFA ou à des établissements scolaires tels que les lycées professionnels. L’entreprise ne doit pas négliger cette possibilité de renforcer les moyens des établissements qui forment aux métiers du commerce de gros et de la distribution de produits surgelés.

Mais certaines PME considérant que les montants en jeu sont trop faibles, ne font pas de choix d’affectation. D’autres encore, faute de relations privilégiées avec des établissements de formation, peuvent hésiter sur les choix à faire… et finalement ne pas en faire. Dans ce cas, le choix de l’organisme collecteur de la taxe prend une importance accrue, car c’est lui qui décidera de l’utilisation des montants non affectés par les entreprises, appelés « fonds libres ».

 

Le choix professionnel : Intergros

Si une entreprise n’ayant pas affecté sa taxe d’apprentissage la verse à un collecteur interprofessionnel régional, il est hautement probable que les fonds libres ne bénéficieront pas à son champ professionnel.

Mais l’entreprise peut aussi choisir un collecteur national, qui est nécessairement un OPCA. Le choix naturel, professionnel, est alors Intergros, qui est au service des entreprises du commerce de gros et de la distribution de produits surgelés. Les décisions d’affectation des fonds libres sont alors de la responsabilité des organisations professionnelles de la branche, sans risque de dispersion de la taxe vers d’autres horizons.

8 800 entreprises ont versé leur taxe d’apprentissage en 2016 à Intergros, qui a pu ainsi renforcer les moyens de 150 établissements de formation du secteur.cet OCPA garantit une mobilisation intégrale de la taxe d’apprentissage au bénéfice du secteur professionnel du négoce, et propose depuis plus de 15 ans aux entreprises accompagnement, conseil et savoir-faire.

 

Michel Mourgues-Molines

 

(*) : l’OPCA des entreprises du commerce de gros et de la distribution de produits surgelés. Organisme paritaire agréé par l’Etat pour collecter et gérer les fonds de la formation professionnelle.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Consulter l'intégralité du dossier " Commerce de gros et distribution : zoom sur la réforme de la formation professionnelle "

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • Consommation à domicile
    15 juin 2017
    Comme chaque année, Le Monde du Surgelé présente un bilan du marché de la consommation à domicile des surgelés. A de  rares exceptions près, le surgelé  a encore marqué le pas sur l’ensemble de l’année  2016 et les premiers résultats sur 2017 ne laissent toujours ...
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques