Distribution

 Le match Thiriet Picard sur le bio

TAILLEFER Florence ; AUBRY, Jean-François | 4 décembre 2018 |

Chez Picard, le bio prend de l’ampleur dans le nouveau concept de magasin en test (ici au point de vente Cambronne à Paris) avec 70 références annoncées.

La vague bio inonde tous les circuits et les freezer centers n’échappent pas à la tendance. Profitant d’une sous-représentation du bio au rayon surgelés des GMS, Picard et Thiriet gardent le cap vert. D’où l’idée de comparer leur assortiment respectif.


 

 

 

 

Les enseignes spécialisées ont pris de l’avance avec des gammes bio bien étoffées, couvrant toutes les fonctions, de l’entrée au dessert. En termes de largeur d’offre, Thiriet se place devant Picard avec 63 références contre 49 actuellement (mais dans son nouveau concept actuellement en test, Picard repasse en tête avec 70 références annoncées en rayon). Côté prix, sur 20 références comparables, Thiriet arrive également en tête. Elle est moins chère de 2,4 % par rapport à Picard sur ce panier. Mais il faut reconnaître que les deux enseignes sont alignées au centime près sur bon nombre de références, notamment sur les légumes qui représentent une bonne part de l’assortiment bio. Les écarts de tarifs constatés concernent, par exemple, les champignons de Paris émincés, la purée de pomme de terre ou les framboises entières…

 

Des partis-pris liés au positionnement de chaque enseigne

Chaque enseigne a évidemment fait des choix en matière d’offre. De par sa culture et son histoire, Thiriet met l’accent sur les glaces avec 5 références labellisées sorbetthiriet.jpgBio contre 2 pour Picard. Certains produits bio chez Picard sont en phase avec son profil de clientèle urbaine. À l’instar du bol de légumes vapeur individuel de 250 g ou encore du mélange de légumes pour wok qui vient d’arriver en rayon. Mais il y a encore des catégories non couvertes, à commencer par la volaille ou la pâtisserie. Sur la catégorie pains, par contre, Picard est en train de basculer toute son offre en bio. Un engagement fort dont l’enseigne se servira sans doute pour communiquer.

De son côté, Thiriet, dont l’offre est plus large, compte davantage de produits élaborés plutôt familiaux. À l’instar des röstis de pomme de terre, de galettes de légumes, de tortellinis ou même du poulet entier. Et si, à la différence de Picard, Thiriet ne propose pas de viennoiseries ou pains bio (seulement des croissants x 6), l’enseigne compte à son catalogue des pâtes brisées et feuilletées.

 

En cours de construction…

Dans tous les cas, il n’y a que peu de doute sur le fait que les assortiments vont continuer à s’enrichir l’an prochain. Et, ce, pour plusieurs raisons. D’abord parce que le surgelé bio est sous-développé en GMS et qu’investir ce créneau permet aux spécialistes de conforter leur longueur d’avance. Ensuite parce que le bio est vraiment une tendance de fond et clairement l’un des leviers de croissance les plus importants en alimentaire en France. Enfin parce que le profil des clients des deux enseignes, et plus particulièrement de Picard, est potentiellement « bio sensible »… L’enseigne aurait tort de ne pas surfer sur la vague. D’ailleurs, dans son nouveau concept testé à Issy les Moulineaux, l’offre bio n’est pas éclatée mais regroupée dans un îlot bien identifié. De quoi en augmenter la visibilité auprès des clients.

Chez Picard, le bio prend de l’ampleur dans le nouveau concept de magasin en test (ici au point de vente Cambronne à Paris) avec 70 références annoncées.



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

3 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

Dossiers de la rédaction
  • 1 janvier 2016
    Dans ce dossier dédié aux aides culinaires, focus tout d'abord sur le segment des herbes aromatiques surgelées sur le marché des grandes et moyennes surfaces. Alors que le merchandising tend à privilégier les petites boîtes, les sachets peinent à gagner en visibilité. Le ...
  • 1 décembre 2015
    Dans ce dossier dédié aux produits de boulangerie, focus déjà sur la reine des reines du boul'pât, j'ai nommé la galette des rois. Si la frangipane reste reine, la créativité des opérateurs avance de façon raisonnée et raisonnable... mais avance. Focus également sur le snack ...
  • 1 octobre 2015
    Dans ce dossier thématique sur les produits élaborés en GMS, Le monde du Surgelé revient sur le segment des plats cuisinés, toujours en repli. Pour autant, les marques ne baissent pas les bras, en misant notamment sur le terroir et tradition ! De leur côté, les pizzas sont ...
  • 1 septembre 2015
    Dans cette thématique axée sur les produits festifs, gros plan notamment sur le marché apéritif en GMS. Si la croissance n'est pas forcément au rendez-vous, le segment offre encore de belles perspectives. Focus sur l'escargot, produit incontournable à l'occasion des fêtes, ...
  • 1 juillet 2015
    Nouvelle thématique axée les fruits. A commencer par un article sur le marché GMS où les fruits surgelés transformés figurent parmi les parents pauvres. Cette fois en univers Food Service, focus sur les brochettes et les carpaccios qur le créneau des produits service. Panorama ...

Produits et Services

Évènements

Tous les évènements

Sélections thématiques